Quels sont les principes fondamentaux de la maintenance 4.0 ?

La maintenance 4.0 n’est rien d’autre qu’une maintenance moderne qui utilise les nouvelles technologies pour être plus précise et pour limiter les dysfonctionnements des machines au sein d’une industrie. Pour l’appliquer, il faut bien connaître ses rouages. Quels sont alors les principes fondamentaux de la maintenance 4.0 ? 

Les principes fondamentaux de la maintenance 4.0

La maintenance prédictive ou maintenance 4,0 repose sur un principe fondamental. Il s’agit d’analyser les données recueillies par les capteurs pour déterminer la période pendant laquelle les équipements sont susceptibles de présenter des défaillances. Celles-ci peuvent être mécaniques, techniques, etc. 

Dans le meme genre : Tout savoir sur le stage de préparation au concours sesame

Comme vous le verrez sur https://www.freelance-engineering.fr/blog/maintenance-4-0/, cette smart maintenance permet donc de prendre les précautions nécessaires avant que l’incident ne se produise. De cette façon, aucune chaîne de production ne sera à l’arrêt et les diverses pertes seront réduites. 

Quels sont les avantages d’une maintenance 4.0 ? 

L’application d’une maintenance prédictive dans une industrie présente plusieurs avantages. Pour commencer, les entreprises qui s’en servent peuvent gagner en efficacité et en productivité. Cette action permet aussi aux techniciens de maintenance de travailler plus sereinement puisqu’ils auront moins de pression. 

A découvrir également : Le marché des villas à plusieurs millions d’euros

La smart maintenance est excellente pour réduire les temps d’arrêt des équipements. Cela permet d’éviter des pertes aussi bien matérielles que financières. Grâce à des opérations de maintenance 4.0, il est possible d’optimiser les coûts opérationnels d’une industrie. Facile à mettre en place, celle-ci permet aussi d’améliorer la disponibilité des machines. 

Les outils et les technologies utilisés pour une maintenance 4.0 

Pour préserver son interopérabilité, la maintenance 4.0 s’appuie sur certains outils et technologies innovantes. Elle se sert ainsi de l’intelligence artificielle (IA) et du Big Data pour anticiper les défaillances. De même, pour favoriser une prise de décision proactive, la maintenance utilise sur l’Internet des Objets (IoT). 

Les capteurs et les dispositifs IoT sont en effet déployés pour contrôler en temps les machines. Cette action favorise une meilleure collecte de données afin d’alimenter de manière continuelle les systèmes d’intelligence artificielle. L’efficacité d’une smart maintenance repose aussi sur l’emploi la GMAO (Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur). 

Il s’agit d’une technique visant à utiliser un logiciel de gestion pour mieux gérer l’ensemble de la maintenance d’une unité de production. La maintenance 4.0, c’est aussi la cybersécurité, la robotisation et l’automatisation des différents processus chronophages pour réduire les erreurs humaines. 

Exemples de mise en œuvre de la maintenance 4.0 dans une industrie

La maintenance 4.0 peut être utilisée à divers niveaux. Voici deux cas de réussite de son implémentation dans des industries. 

L’usage d’une solution ifm dans une industrie automobile  

IVECO a opté pour une solution ifm de maintenance conditionnelle SmartObserver sur sa ligne de production névralgique. Grâce à cette solution, elle peut surveiller en temps réel le fonctionnement de ses machines et détecter les anomalies avant qu’elles ne deviennent des pannes coûteuses.   

L’emploi d’un système de maintenance prédictive dans une industrie pétrolière et gazière 

Un client possédant une industrie pétrolière et gazière a mis en place un système de maintenance prédictive pour garder un œil sur ses équipements de forage. Cette solution utilise des capteurs pour collecter des données en temps réel et les transmet au logiciel de maintenance prédictive. Celui-ci les analyse et génère des alertes en cas de risques de défaillance.